La Loque Européenne, ou Couvain Aigre

Due à l’association de plusieurs bactéries, dont la principale est streptococcus pluton qui ne sporule pas. Elle est beaucoup moins contagieuse que la loque américaine.
Favorisée par la présence de varroas et par une carence en pollen (mauvais temps prolongé ou environnement pauvre).

Le couvain est en mosaïque, les larves prennent une couleur anormale, jaune à gris brun, une position anormale redressée, elles sont fragiles mais non filantes. Elles meurent généralement avant operculation. Les larves et écailles non adhérentes sont facilement évacuées par les abeilles.

Si la colonie est peu atteinte, on peut espérer que des conditions météorologiques favorables fassent régresser la maladie.
Si la colonie est plus fortement atteinte, on peut l’aider en détruisant des cadres de couvain, et en la resserrant.
En cas d’attaque sévère, on pourra transvaser ou détruire comme pour la loque américaine.

Bien entendu, après toute manipulation, le matériel doit être désinfecté.
La colonie malade ne devra pas être reproduite et ne devra pas fournir de cadres pour des essaims artificiels.

Plus d’informations sur la fiche pratique sur la Loque Européenne de la santé de l’abeille.

Retour sur la page des Maladies.