La varroose

Seule Maladie à Déclaration Obligatoire (MDO)

Historique :
Le varroa est un acarien hématophage vivant au dépend de l’abeille asiatique Apis Cerana. Les cycles de reproduction des 2 espèces (17 jours entre l’oeuf et l’éclosion d’Apis Cerana), et la capacité d’épouillage de l’abeille asiatique maintiennent un équilibre entre le parasite et son hôte.
Dans les années 60, à la suite de l’introduction de notre abeille en Asie, l’acarien s’est comporté en espèce invasive avec notre abeille. Très rapidement, il s’est répandu. Il est présent dans l’ouest de l’Europe depuis le début des années 80. Actuellement, très peu de régions du globe sont épargnées.

Cycle de reproduction du varroa :
La femelle varroa fondatrice se laisse enfermer dans l’alvéole de couvain juste avant operculation. Dés que la larve s’est immobilisée, la ponte commence à raison d’un oeuf par jour. Les femelles varroas naissent à 8/9 jours après la ponte, les mâles naissant 24 heures plus tôt et meurent après avoir fécondé leurs soeurs. Sortent donc de la cellule la fondatrice et ses filles. Et le cycle recommence. Une fondatrice effectue plusieurs cycles. On comprend qu’ainsi l’augmentation de la population de varroas soit exponentielle.
Les varroas ont une attirance pour le couvain de mâle leur permettant une meilleure reproduction (3 jours de plus).

Conséquences pour la colonie :
– Le Varroa est le vecteur de nombreux virus : ailes déformées, maladie noire,…
– En affaiblissant les larves, il favorise les maladies du couvain, loques, mycoses.
– Il diminue la durée de vie des ouvrières, leur résistance et la qualité de leur sécrétion (gelée royale, cire).
– Au seuil de déséquilibre, il n’y a plus assez de jeunes abeilles viables, plus assez de nourrices et la colonie s’effondre rapidement.

Les signes d’une infestation excessive :
– Présence d’abeilles aux ailes atrophiées.
– Couvain lacunaire en l’absence de maladie ou reine âgée.
– Varroas visibles sur abeilles adultes
– Test de l’ouverture de couvain de mâle positif : varroas facilement trouvés.
– Présence de varroas morts sous le plateau grillagé.
– Hors période de récolte, chute importante lors d’un contrôle (cf traitement)

Les traitements :
Ils doivent être impérativement mentionnés sur le registre d’élevage.
Cliquez ici pour voir les différents traitements possibles.

Les méthodes de contrôle :
Il faudra contrôler l’efficacité du traitement pendant la période hors couvain.
Il est important de débuter la saison avec le moins de varroas possible (moins de 50) pour éviter que la colonie ne soit en déséquilibre avant la fin de la récolte.